Modélisation UML & SysML

Expertise et articles Blog sur UML, SysML, et Enterprise Architect de Sparx Systems

mardi, 30 mai 2017 08:05

Retours sur l'EA User Group Londres 2017 : journée de formation (partie 1/2)

Écrit par
Évaluer cet article
(0 Votes)

EA User Group London 2017

L'evenement EA User Group Londres de cette année s'est déroulé sur une journée supplémentaire et optionnelle durant laquelle des formations ont été animées par les partenaires officiels de Sparx Systems. La deuxième journée a permis de suivre les présentations d'utilisateurs et experts Sparx EA.

Cet article est la première partie des retours sur l'EAUG Londres 2017 avec la journée de formation.

EA User Group Londres 2017 : formations

Comme indiqué sur l'agenda ci-dessous, la journée de formations était composée de 2 sessions de 3 heures avec un choix parmi 3 sujets sur chaque session.

ea user group london 2017 training day agenda

Mon choix s'est porté sur les sessions suivantes :

  • Génération documentaire avec EA (niveau avancé) de Geert Bellekens
  • ArchiMate 3 avec EA 13 de Gillian Addens (Hippo Software)

Formation sur la génération documentaire avec Enterprise Architect (niveau avancé)

Ayant principalement utilisé eaDocX et des outils personnalisés pour générer des documents Word depuis les modèles EA lors de missions impliquant des livrables documentaires, j'ai opté pour cette formation afin d'avoir une mise à jour sur l'état actuel des fonctionnalités du générateur documentaire EA (version 13). Je n'avais aucun doute de la part de Geert que ce sujet soit abordé en détails avec des cas concrets et pratiques.

Selon Geert, les dernières améliorations du générateur documentaire (EA 13) ont permis de le rendre compatible avec des besoins avancés et complexes, jusque là traités par des solutions personnalisées via la réalisation de scripts EA. Afin d'illustrer ces propos, un graphique a été présenté, indiquant l'évolution de la complexité des documents à générer versus les compétences nécessaires associées à chaque solution. L'on a ainsi identifié un niveau de compétences faible ou moyen pour traiter une complexité moyenne à haute avec eaDocX, la possibilité de gérer des complexités importantes via des compétences élevées avec le générateur EA, et enfin une complexité très élevée possible à l'aide de solutions personnalisées (scripts).

Un scénario récurrent que j'ai pu constater lors de précédentes missions est d'impliquer en amont un expert EA pour définir les templates (modèles) documentaires. Les guides utilisateurs voire des formations sont ensuite transmis à un ou deux utilisateurs identifiés comme responsables pour le projet de générer et maintenir les documents.

Cette formation animée par Geert a été très utile pour apprendre ou se mettre à niveau sur l'utilisation du générateur documentaire EA et sur la compréhension de ses feuilles de style, pages de garde, et documents virtuels. J'ai découvert l'ensemble des fonctions EA disponibles pour gérer les besoins avancés de livrables documentaires via les templates et fragments de type script et SQL.

Un exemple concret réalisé par Geert en Belgique nécessitait de générer pour chaque cas d'utilisation les descriptions en français et flamand cote à cote dans un tableau. Le générateur documentaire EA a permis d'extraire ces contenus saisis sous forme de balises HTML (<FR>ex 1</FR>...) dans le champ Notes de chaque cas d'utilisation.

Une partie des éléments partagés lors de cette formation sont disponibles ici : bellekens.com/2015/11/12/tutorial-generate-complex-documents-from-enterprise-architect-with-a-two-step-semi-automated-approach.

ArchiMate 3 avec Enterprise Architect 13

Ayant étudié le langage de modélisation ArchiMate 2 de l'Open Group, cette formation a été l'occasion de passer à ArchiMate 3, disponible depuis EA 13, et d'en apprendre plus sur la démarche d'urbanisation pour établir une cartographie du SI (système d'information) via des retours d'expérience et cas pratiques.

Tout en abordant les différents aspects proposés par ArchiMate 3, des exercices ont été réalisés au fur et à mesure de la formation pour construire un projet de modélisation dans lequel la cartographie s'appuyant sur ArchiMate a été élaborée.

Tout nouvel élément ArchiMate identifié dans l'une des couches métier, applicative ou technique/infra a été créé dans le modèle Archimate Library. Nous avons démarré par la modélisation des rôles et acteurs métier (ArchiMate business actors & roles) afin de poser l'organisation et les responsabilités dans la structure du cas d'étude (fleuriste avec un focus sur le traitement et la livraison des commandes). L'utilisation récurrente de liens d'agrégation entre éléments d'une même structure sur les diverses couches du modèle a été évoquée à plusieurs reprises lors de la formation. Les acteurs ont été associés aux rôles via des liens d'assignment ArchiMate entre les éléments business actors et roles. La notation rectangulaire activée par défaut avec EA devait être désactivée sur un diagramme affichant des business roles. Cette opération n'étant pas actuellement disponible dans l'outil pour une sélection d'éléments, j'ai réalisé et partagé un script via un article disponible ici.

La représentation et documentation d'éléments avec leurs associations a été réalisée dans le modèle ArchiMate Views. Par exemple l'organigramme des acteurs métiers avec leurs rôles respectifs a été modélisé via un diagramme sous le modèle Organization view. J'ai eu l'occasion d'appliquer ces bonnes pratiques sur des modèles UML où l'objectif était de séparer les éléments des vues ou diagrammes. Nous avons également exploité les fonctions de traçabilité via les associations entre éléments de la même couche ou de couches différentes.

A la fin de la formation, une vue transverse sur les couches métier, applicative et infra ont permis d'obtenir très facilement la traçabilité d'acteurs métiers aux logiciels installés via chaque élément intermédiaire (rôles, applications, services, etc.). Cette représentation sur un diagramme est particulièrement utile pour réaliser des analyses d'impact par exemple lors de la migration d'une base de données, ou afin d'identifier des applications potentiellement redondantes dans le SI d'après les services qu'elles fournissent.

Les fonctionnalités suivantes de Sparx EA ont également été vues lors de cette formation :

  • matrice de relations;
  • types de tagged values pour ajouter des propriétés complémentaires par exemple aux Composants Applicatifs ArchiMate;
  • modèles "project templates";
  • heat map;
  • technology roadmap.

Cliquer ici pour accéder à la deuxième partie de cet article, axée sur les présentations suivies à l'EA User Group.